La semaine dernière j’ai fait de la confiture de mûre, avec les mûres du jardin. Comme toutes les mûres ne sortent pas en même temps, je les ai ramassées au fur et à mesure, lavées puis congelées. Le moment venu, je n’ai eu qu’à décongeler les mûres pour faire une délicieuse confiture. Voici la recette et les photos!

Ingrédients :

  • 1,5 kilos de mûres
  • 1 kilo de sucre pour confitures allégées. Normalement c’est 500g pour 1kg de fruits mais j’en ai mis un peu plus car à cause de la décongélation il y avait beaucoup d’eau.

Préparation :

  • Mettez les mûres dans une grande casserole avec un verre et demi d’eau si elles viennent d’être ramassées. Si elles sont congelées, inutile de rajouter de l’eau.
  • Faites bouillir.
  • Si vous ne voulez pas de grains qui se coincent dans les dents vous pouvez passer les fruits au moulin à légumes.

Cuisson :
  • Pesez la purée de mûres pour doser le sucre. Si vous utilisez du sucre normal c’est environ 1kg de sucre pour 900g/1kg de fruits. Avec le sucre pour confitures allégées vous en mettez moitié moins car il contient des gélifiants.
  • Reprenez la cuisson jusqu’à ébullition à feu doux et en remuant très régulièrement. J’ai compté à peu près 40 à 45 min de cuisson… même si sur le paquet de sucre il y a écrit vos confitures en trois minutes.
  • Mon astuce pour savoir si la confiture a bien pris: la laisser reposer une nuit dans la casserole. Le lendemain je vérifie si elle a épaissi. Si ce n’est pas bon, on refait cuire, si c’est bon, on ramène à ébullition pour pouvoir remplir les pots.

Remplissage :

Les pots doivent être parfaitement propres et passés sous l’eau bouillante. Laissez-les sécher à l’air libre sans essuyer. Posez-les sur un torchon. Je vous conseille d’utiliser de vieux torchons quand vous faites des confitures.

Lorsque la confiture est bien bouillante, remplissez-les et fermez-les immédiatement. Vous devez ensuite les retourner, ça va stériliser le couvercle.

Il n’y a plus qu’à faire griller du pain et déguster!

 

Les pêches sont presque mûres, reste plus qu’à les ramasser et à refaire des confitures, sur le même principe.