Comme la saison des vide-greniers va reprendre, je me suis dit que ce serait sympa de partager avec vous mon expérience de chineuse. Je n’ai qu’une saison de vide-greniers derrière moi, mais j’espère que ça vous sera utile. 🙂

Cette liste n’est évidemment pas exaustive et si vous avez d’autres astuces à partager, n’hésitez pas.

Avant la chine :

Où chiner?

Il n’est pas rare qu’à la belle saison, les petites pancartes indiquant des vide-greniers fleurissent un peu partout, donc ouvrez l’oeil.

Ensuite, faites un tour sur le net. Je consulte deux sites, Brocabrac et vide-greniers.org. Je préfère le premier que je trouve plus clair. En plus, il existe une application pour smartphone. Finis les petits bouts de papier avec les adresses, tout est sur mon téléphone, avec l’adresse, le nombre d’exposants, la possibilité de regarder la carte, de voir l’itinéraire. On peut choisir de voir les vide-greniers d’une ville, d’un département ou qui se trouvent à 30/50/100 km de l’endroit où on l’on est. Bien pratique quand on va voir de la famille un dimanche et qu’on a envie de faire une petite promenade.

Quand vous avez plusieurs vide-greniers à faire, prévoyez un itinéraire, avec un ordre de visite. On a deux critères : soit on va du plus éloigné au plus proche de chez nous, soit on commence par le plus grand.

Faire des listes et enregistrer des photos

Au début, on errait un peu sans savoir quoi ni comment chercher, hésitant en permanence sur les prix (Est-ce que ça vaut le coup? Est-ce qu’on ne se fait pas avoir?).

Puis, on a écumé le net à la recherche des objets qui nous plaisaient, notant leurs prix, si on les trouvait facilement ou pas. La rareté de l’objet permet d’en déterminer le prix et de savoir si ça vaut le coup de l’acheter même à un prix un peu élevé.

Ensuite, on a fait des listes de ce qu’on voulait, avec un prix maximum jusqu’où monter. C’est là qu’intervient un objet très utile, surtout pour les livres : le smartphone. C’est très pratique quand on a entrepris de compléter sa collection d’Alice détective et de Oui-Oui (par exemple) et qu’on ne sait plus quel volume on a ou pas. 

J’utilise soit le mémo quand il ne me reste plus que quelques livres à trouver soit cette application Mes livres

Si vous n’êtes pas sûrs de vous souvenir de l’aspect de l’objet que vous cherchez, vous pouvez enregistrer une photo sur votre smartphone. C’est ce que j’ai fait notamment pour l’arbre magique, histoire de ne pas me faire avoir avec une réédition.

Pendant la chine :

Il faut fouiller!

N’hésitez pas à mettre les mains dans les bacs de merdouilles bric-à-brac, les bacs à jouets divers et variés, à peluches, les boites pleines de jouets Kind*r ou Macd*. (Pensez à prendre des lingettes ou des mouchoirs en papier)

Exemple de ce qu’on y a trouvé :

Fouillez aussi attentivement les bacs à vaisselle. Souvent tout y est jeté en désordre, sans aucune attention. On y a trouvé des pots Henkel, des pommes à glaçons, des mugs mobil etc.

Regardez sous les tables! Allez savoir pourquoi, les gens planquent des choses, à croire qu’ils ne veulent pas les vendre. On a trouvé l’hôpital Fisher Price comme ça.

Si vous cherchez des jouets, furetez aussi dans les stands qui ne sont pas spécialisés sur ce thème. Parfois on y trouve de chouettes trucs.

Ne négligez pas les stands des professionnels. Même si certains abusent sur les prix, d’autres sont honnêtes et prêts à discuter ou à faire une ristourne quand vous prenez plusieurs objets.

S’il y a un tout petit vide-greniers près de chez vous avec très peu d’exposants annoncés, faites le déplacement. Un jour, il pleuvait, mais comme on était levé on a décidé d’aller au moins jeter un oeil dans un village tout proche. Il n’y avait qu’une dizaine de courageux bravant la pluie pour vendre leurs objets. Peu convaincus, on a quand même fait le tour et on y a trouvé ça. 🙂

N’hésitez pas à faire un tour dans un vide-grenier, même en milieu de journée. Normalement, il faut se lever tôt, mais on y arrive rarement. Quand on a plusieurs villages à visiter on arrive vite vers 13 ou 14 h. Si c’est sur votre route, arrêtez-vous quand même. Les gens du coin ne cherchent pas forcément les mêmes choses que vous et on peut trouver des merveilles.

Enfin, dernier conseil avant de partir chiner, pensez à prendre des piles pour tester ce que vous achetez, des biscuits et de l’eau pour les enfants. Oui, parce que j’oublais, pensez à emmener les enfants, les gens font toujours des petits cadeaux. 😉